UTSS

L-utss

L’Union Tunisienne de Solidarité Sociale « UTSS » est une ONG Tunisienne régie la loi sur les association (le décret loi N°88-2011 du 24/09/2011 relatif à l’organisation des associations), c’est une fédération d’associations régionales et locales qui couvre toute la Tunisie. Elle a été crée en 1964, quelques années après l’indépendance du pays dans le but de soutenir, compléter, relayer l’administration publique dans son effort de faire face aux différents problèmes socio économiques, culturels,…. après un siècle de colonisation.

La mission fondamentale de l’UTSS a consisté donc pendant cette période, à la gestion de l’assistance et de l’aide sociale en général et la protection des catégories fragiles (enfance, personnes âgées, familles nécessiteuses, etc.).

Couvrant l’ensemble du pays, l’action de l’UTSS s’articule autour de deux types des programmes :

• Des programmes de promotion sociale : aide aux enfants d’âge préscolaire (jardins ) et intervention
sociale en faveur des élèves et étudiants nécessiteux.
• Des programmes d’assistance sociale, au profit des familles indigentes, personnes âgées (centres de
promotion des personnes âgées), handicapé mentaux, organisation et distribution des secours en cas de calamités naturelles (vague du froid).

Face à l’évolution du niveau de vie général du pays, face aux nouveaux défis et changements survenus au niveau national et international et face à l’évolution du profil de la « clientèle » traditionnelle de l’UTSS en terme de besoins et aussi de capacités, l’UTSS a répondu par la mise en place d’un programme d’appui, de soutien et d’aide à l’auto développement au profit des communautés et des familles menacées d’exclusion et de marginalité…

Cette expérience a débuté en 1992 et a connu une démarche pragmatique et progressive lui permettant un développement continu et surtout la reconnaissance et l’appui à la fois des autorités politiques, administratives et techniques nationales que des institutions et ONGs internationales de développement (UE, AECI, FCIL, etc.).

II- OBJECTIFS :

Contribuer à l’effort national de lutte contre les poches de pauvreté et la diffusion de la culture d’auto développement comme alternatif à l’assistance sociale
Ce programme évolué en choisissant et adoptant : l’approche participative et intégrée, la durabilité par la viabilité des projets, la mobilisation/ valorisation des ressources locales, l’approche filière et l’accompagnement de proximité, la diversification des secteurs, l’Introduction et la diffusion de nouvelles techniques de production et le renforcement de la compétitivité de la petite production et l’organisation communautaire et la promotion de la culture d’auto développement

III– PROJETS EN COUR :

La CAD a pu réaliser jusqu’aujourd’hui plus que 70 projets (sectoriels, intégrés, d’artisanat, petits métiers,…) qui ont touchés plus que 4500 famille dans 89 micro-zones. Les principaux projets en cours de réalisation gérés et pilotés par la CAD sont (en plus de suivi/ évaluation des autres projets dont la mise en œuvre a été achevée) :

• Projet d’appui au relèvement économique et à la cohésion sociale dans les gouvernorats de Médenine et de Tataouine : Activité d’appui et de financement des microprojets / Financé en Collaboration avec PNUD
• Projet de lutte contre la désertification dans le secteur d’Elbrek délégation Elayoun gouvernorat de
Kasserine / financé par PNUD
• Genre et Economies Pluri’Elles (Tunisie, Maroc, Algérie, Egypte et France) financé par l’Union Européenne
• Projet d’insertion économique par les nouvelles technologies (Tunisie, Maroc et France) financé par
l’Organisation Internationale de la Francophonie
• Projets Télé-centres financé par la GIZ
• Projet d’accompagnement pour la recherche d’emploi financé par la GIZ
• Projet Soutien à la création d’activité et développement solidaire en Tunisie et Maroc ( Tunisie, Maroc et
France) financé par l’Union Européenne
• Projet d’appui aux petits apiculteurs du Nord-Ouest : Filière apicole (cofinancé par la coopération Belge)
• Projet d’appui et d’accompagnement à la production et la commercialisation des produits des petits
artisans et artisanes (financé par la Fondation de France)
• Filière lait dans la délégation de Sers : Phase suivi (cofinancé par la coopération Belge)

IV – SYSTEME DE FINANCEMENT:

Quant au système de financement de microprojets adopté par la cellule des programmes d’aide à l’auto développement, il est à signaler qu’il s’agit d’un système approprié, souple et répondant aux besoins spécifiques et des conditions particulières des groupes cibles.

Ces groupes cibles appartenant à des familles économiquement faibles n’ont pas, dans la majorité des cas, les garanties suffisantes pour pouvoir accéder aux crédits du système bancaire habituel.
Le rôle, la mission de la CAD auprès de ces groupes est de servir de pépinière de micro promoteurs en leur permettant la facilité d’accès au crédit, l’accompagnement de proximité et la garantie de service d’appui et d’assistance.

L’objectif étant de former des micro-promoteurs solvables capables de devenir bancables et d’insérer ainsi le circuit économique du pays.

V – REMBOURSEMENT :

Pour le remboursement, la cellule des programmes d’aide à l’auto développement (CAD) a crée une caisse au niveau de chaque projet, appelé « Fonds de Soutien du Projet » dans lequel seront versés les produits de remboursement.
Ces fonds seront réservés exclusivement à l’appui aux activités du projet initial : extension, multiplication, consolidation, …

Le fonds de soutien est ainsi un fonds rotatoire, de révolving qui accompagne la dynamique économique et entrepreneuriale locale initiée dans le cadre du projet, il assure une certaine autonomie financière de la communauté